samedi, juin 08, 2013

frederic montenard (1849-1926)peintre officiel de la marine


Frédéric Montenard, né à paris en 1849   et mort à Besse sur issole en 1929 est un peintre officiel de la marine depuis 1921.













































Montenard frederic 1849-1926  "bord de mer agitée" huile sur toile 260x210 cm  estimée 9.000 euros



































La Provence fut une source inépuisable d’inspiration pour Frédéric Montenard. Ses vues du port de Marseille trônent en tête de ses enchères. Mais avec ce vaste panorama – deux mètres de largeur –, l’artiste propose une vision exceptionnelle de son talent. Cette toile présente tout d’abord une étonnante et audacieuse vue en contre-plongée conférant une grandeur magistrale au sujet.
Le spectateur se trouve placé au pied de la montagne, observant cet homme qui descend avec son âne chargé et s’appuie prudemment sur son bâton. Toutefois, les trois quarts du tableau sont consacrés à cet immense espace aride sur lequel se reflète une lumière intense, de même que sur les quelques maisons semblant abandonnées 
: un paysage désertique, animé de rares oiseaux, qui paraît immuable. Le peintre naturaliste dépasse ici sa manière habituelle, et sa composition se révèle d’une grande modernité par son cadrage et les grands aplats de couleur ocre. Par ailleurs, avec le titre La Fuite en Égypte en Provence, Frédéric Montenard s’amuse de ce rapprochement, et n’hésite pas à faire de la région le théâtre du célèbre épisode biblique. Bien qu’il soit né à Paris, l’artiste est issu d’une ancienne famille provençale ; ainsi, il est le petit-neveu du sculpteur aixois Jean-Baptiste Giraud. Élève de Puvis de Chavannes à l’École des beaux-arts de Paris, il cofonde avec lui, en 1890, la Société nationale des beaux-arts. Il a commencé à exposer au Salon de 1872 des paysages, tout d’abord des côtes de la Manche et de l’Atlantique pour se consacrer, à partir de 1892, exclusivement à la Provence. Il enseigne d’ailleurs dès cette époque à l’atelier des beaux-arts de Toulon, qu’il a lui-même créé en 1873 avec d’autres peintres, tels Eugène-Baptiste Dauphin, Gustave Garaud et Octave Gallian. Après la Première Guerre mondiale, Frédéric Montenard se fixe au château de la Croix de Bontar, construit par son père à Besse-sur-Issole, dans le Var, où il décédera en 1926. 

La Provence biblique de Frédéric Montenard Publié le , par Caroline Legrand





Aucun commentaire: