Antiquaire de marine

Antiquaire de marine
antiquités de marine

mardi, juin 11, 2013

archéologie sous-marine

CACHE-CACHE DANS LES PROFONDEURS
Michel L'Hour et Karel Prokop retrouveront-ils les vestiges de la caraque Santiago, perdue en 1585 avec 400 000 pièces d’argent à son bord ? Ou constateront-ils que, une fois de plus, les pilleurs d’épaves sont passés avant ? Le film montre le jeu de cache-cache auquel se livrent chasseurs de trésors et archéologues dans les profondeurs des océans. Les richesses englouties représentent le plus grand musée au monde. Avec des moyens souvent limités, les archéologues tentent de les sauver et d’alerter l’opinion internationale sur les conséquences du pillage. Dans ce film, la recherche archéologique se transforme en véritable enquête à travers plusieurs continents pour retrouver un mystérieux aventurier qui aurait, le premier, mis la main sur le fabuleux trésor.  Karel Prokop finit par le découvrir sous les traits d’un paisible citoyen suisse, à Bâle, qui accepte de lui livrer son témoignage…et ses archives.




commentaires  vu sur facebook;
 Dans ce film monsieur L'Hour directeur de l'archéologie sous-marine en France se présente comme le "chevalier blanc" de la lutte contre "la piraterie" sous-marine, il est le pourfendeur des voleurs de trésors, des pilleurs d'épaves des aventurier sans scrupules qui parcourent le monde . il n'hésite pas :dit il :à dénoncer ses propres amis............. Mais sur ce films on voit deux des ces "pirates" monsieur Clavel et un Suisse ,tous deux sont infiniment plus sympathiques que le directeur du DDRASM... monsieur l'Hour s'acharne sur ces deux aventuriers ,et pourtant avec des moyens ridicules ,un simple boutre, ils ont réussis là ou il a échoué,avec un cargo, un hélicoptère des zodiacs,des GPS l'monsieur l'Hour veut avec l'aide de l'UNESCO réserver à "a sa science " toute la découverte des épaves ,de Saint Malo à Madagascar....le monde des mers est reservé au DDRASM ,le musée du Cap est un receleur ,idem celui de Lisbonne....Pourtant l'histoire nous montre que pour rêver on à toujours besoin des "aventuriers,comme H de Monfreid affreux trafiquant de drogue, et de ces deux hommes présentés dans le film.......... Tous nos garçons ont un habit de pirate... Aussi vouloir comme il le montre dans ce film "avoir la peau " de monsieur Clavel,ne pas rendre hommage au moins à l'aventurier suisse d'avoir, avec un simple boutre, réussi ce qu'il n'a pas fait en 2000 ne peut pas nous le rendre sympathique . Il faut aussi considérer que son institution est à la charge du contribuable,les sommes considérables perdus dans cette expédition, cela n'est pas grave le contribuable va payer...L'histoire nous montre aussi que tous les excés, comme en son temps l'Inquisition sont néfastes ..... Plutôt que de considérer tous les plongeurs comme des voleurs ,pilleurs il vaudrait beaucoup mieux avoir avec eux une concertation et les aider à mettre en valeur les trouvailles........même ces gens qu'il traite de voleurs ont conscience qu'un objet trouvé au fond de l'eau n'a de valeur que dans un certain contexte historique ils ne sont pas tous ignares ..mais cela va à l'encontre de l' égo de certains fonctionnaires.......


Aucun commentaire: