Antiquaire de marine

Antiquaire de marine
antiquités de marine

dimanche, janvier 18, 2009

Ch PUTOIS

Sur le site peintres-officiels-de-la-marine.com est en vente 3 dessins signés de Ch PUTOIS
avec un cachet n° Coudray S&O qui est ce monsieur?
ces dessins devaient servir pour l'illustration d'un livre '(Illustré de 8 dessins par Charles Putois)

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Le 23/06/1888, sous le numéro 191337, M. Putois (Charles), artiste peintre à Mâcon, fils d'ancien magistrat, dépose un brevet pour un Nouveau moyen de reproduction immédiate de dessins originaux à l'aide de plaques de verre enduites d'un vernis opaque ou translucide, dites : plaques hyalographiques de Ch. Putois. "L'invention pour laquelle je demande un brevet de quinze ans, a pour but de supprimer un intermédiaire entre le travail de l'artiste dessinateur et la reproduction imprimée de son génie quel que soit d'ailleurs les moyens employés pour arriver à ce but, héliogravure, photogravure et procédés typographiques à l'aide du transport des dessins sur zinc par la photographie. Il résulte de cette suppression du travail de l'intermédiaire une économie considérable de main d'œuvre, et du même temps, une netteté de reproduction supérieure à celle que donnent les divers procédés employés jusqu'ici. J'opère de la façon suivante : je prends une plaque de verre que j'enduis d'un vernis noir et opaque, analogue à celui dont on se sert pour la gravure à l'eau forte, je dessine sur ce verre avec une pointe sèche, ainsi que font les aquafortistes sur leurs planches de cuivre, de manière que le dessin apparaisse nettement, quand on regarde à travers la plaque de verre. Ce cliché une fois fait, je l'emploie directement pour obtenir les reproductions ci-dessus indiquées, et cela donne des gravures noires sur fond blanc semblables à celles produites par l'emploi de l'eau forte. D'autre part, je puis tout aussi facilement arriver à faire des dessins blancs sur fond noir en enduisant une plaque de verre d'un vernis translucide sur lequel je dessine, soit au crayon, soit avec une encre appropriée, et employée avec la plume comme trait, ou avec le pinceau, à l'effet de donner le modelé. On peut aussi, avec ces clichés, obtenir directement dix épreuves photographiques d'une netteté incomparable. Je revendique comme ma propriété exclusive, pendant quinze ans, l'emploi des plaques de verre dont je viens de parler et le bénéfice de l'invention à laquelle je donne la dénomination de Procédé Hyalographique Charles Putois."

Anonyme a dit…

Le dossier original de ce brevet d'invention est conservé par l'institut national de la propriété industrielle dans le fonds patrimonial des brevets d'invention (1791-1901) archives@inpi.fr