Antiquaire de marine

Antiquaire de marine
antiquités de marine

vendredi, octobre 23, 2015

MERYON Charles. officier de marine devenu dessinateur graveur


Meryon charles né à Paris en 1821  mort à Saint-Maurice val de marne en 1868 en 1837 il entre à l'école navale, il embarque sur le vaisseau l'Orion et l'Alger pour la méditerranée. il va apprendre le dessin par Courdouan,
En  1842 il embarque sur le Rhin pour un voyage de 4 ans  il va y faire de nombreux dessins.
1846 on lui refuse un poste au dêpot des cartes et plans.
1847 il demissionne pour se consacrer à la peinture.
il était daltonien!!!!donc réalise surtout des dessins. et la gravure.
En 1858 il est interné à Charenton puis à nouveau en 1866 il va mourrir à l'age de 47 ans
Ce peintre est très connu à cause de sa mauvaise vision des couleurs (dyschromatopsie) qui a perturbé ses tableaux et l'a empêché de dominer cet art. Il était très probablement daltonien

http://www.snof.org/encyclopedie/charles-meryon-peintre-daltonien


Fils naturel d'une danseuse de l'Opéra et d'un médecin britannique, Charles Meryon entre à l'École navale en 1837. Parcourant le monde à bord de la corvette Le Rhin, il prend goût au dessin. En 1846, il démissionne de la Marine avec le grade d'enseigne de vaisseau, pour se consacrer à des études artistiques. Il découvre alors qu'il est atteint de daltonisme. Renonçant à la peinture, il se tourne vers la gravure : Charles Meryon sera l'un des premiers artiste du XIXe siècle à n'être qu'aquafortiste. Il apprend la technique de l'eau-forte sous la houlette du graveur Eugène Bléry (1805-1886), dont le style se rattache à celui de l'Ecole de Barbizon.
Charles Meryon est connu pour ses vues de Paris. Comme nombre de ses contemporains, il s'attache à décrire le "Paris qui s'en va", c'est-à-dire les quartiers anciens faisant l'objet de grandes transformations urbaines par le Baron Haussmann.
Le style de Meryon se caractérise par une écriture très fouillée, ferme et précise. Les vues topographiques, préparées à l'aide de nombreux relevés réalisés à l'aide d'une chambre claire, sont recomposées pour en accentuer le caractère monumental ou dramatique.
Charles Meryon multipliait souvent les états d'une même planche (jusqu'à une dizaine, comme pour Le pont au Change), ajoutant et modifiant les détails de sa composition. Le fantastique et le surnaturel surgissent parfois : Meryon peuplait les ciels de ses vues parisiennes de figures volantes et de ballons, le plus souvent supprimés au moment du tirage destiné à la commercialisation.
Charles Meryon souffre d'importants troubles psychologiques (dépression, délire de la persécution), dont ses estampes témoignent indirectement. En effet, elles portent souvent des significations cryptées
Victor Hugo et Charles Baudelaire ont exprimé leur admiration pour les eaux-fortes de Meryon. Beaudelaire aurait souhaité collaborer avec Meryon pour illustrer un recueil de poésie, mais la méfiance de ce dernier empêcha le projet d'aboutir.
On lui doit une gravure représentant la mort du navigateur Marc-Joseph Marion du Fresne, tué en 1772 par les Maoris dans la Baie des Îles en Nouvelle-Zélande.
Régulièrement interné à partir de 1858 à l’asile de Charenton en raison de ses troubles psychologiques, il y décède en 1868.



Value of his prints (to 1911)

It is worthwhile to note the extraordinary enhancement in the value of Méryon's prints. Probably of no other artist of genius, not even of whitsler could there be cited within the same period a rise in prices of at all the same proportion. Thus the first state of the "Stryge" - that "with the verses" - selling under the hammer in 1873 for £5, sold again under the hammer in 1905 for £100. The first state of the "Galérie de Notre Dame" - selling in 1873 for £5 and at M. Wasset's sale in 1880 for Lii, fetched in 1905, £52. A "Tour de l'horloge," which two or three years after it was first issued sold for half a crown, in May 1903 fetched f70. A first state (Wedmore's, not of course M. Delteil's "first state," which, like nearly all his first states, is in fact a trial proof) of the "Saint Etienne du mont," realizing about £2 at M. Burty's sale in 1876, realized £60 at a sale in May 1906. The second state of the "Morgue" (Wedmore) sold in 1905 for £65; and Wedmore's second of the "Abside," which used to sell throughout the seventies for £4 or £5, reached in November 1906 more than £200.

Value of his prints (to 2014)

Though while alive he sold prints for francs, in 2014 prints are for sale under US$1000.







Aucun commentaire: