jeudi, mai 15, 2014

jean EVEN peintre officiel de la marine

Jean EVEN  est peintre officiel de la marine  à ne pas confondre avec André EVEN
 http://historic-marine-france.com/huile/even.htm
Jean Even, né à Paris en 1910, mort en 1986,
Jean Even est le fils d'Albert Even, ébéniste belge ayant fait carrière au faubourg Saint-Antoine à Paris. Il entre en 1932 à l'École des beaux-arts de Paris où il est l'élève d'André Devambez et de Charles-François-Prosper Guérin. Il expose au Salon de 1935 et il obtient une médaille d'or en 1939. En 1936, il reçoit le prix de la Casa Velázquez. À cause de la guerre civile en Espagne, il profitera de ce prix au Maroc à Fès. Il réalise de nombreuses affiches touristiques pour le Maghreb dans les années 1940.
Marié à Céline Canivet qu'il a connu à l'École des beaux-arts, Jean Even est nommé peintre de la marine en 1952.En 1964, Jean Even rejoint le « Groupe des Amandiers » fondé par ses voisins d'atelier Claude Malherbe et André Pédoussaut, avec Laurent Lefèvre, Romain, Achiam, Adriam, Robert Saint-Cricq











Jean EVEN (1910-1986) Le port de Brest gouache sbd 65x70  1500eur



andré EVEN

ne pas confondre  JEAN Even  peintre officiel  de la marine  et ANDRE  Even qui a réalisé une oeuvre maritime mais n'est pas peintre officiel  (cela est peut être du au fait qu'il n'a pas voulu rejoindre la France libre )


André EVEN  peintre  de scènes maritimes

http://www.pontaven.com/Andre-Even
  ""A la fin de sa formation militaire survient un évènement considérable : la déclaration de guerre de 1939. Le jeune militaire attaché à la base d’hydravions de Hourtain est affecté sur une vedette de lance-torpilles à Cherbourg. A partir de là commence une rocambolesque aventure. Ecoutons le récit burlesque de « sa guerre » tel que nous l’a confié André Even : « Avec le lance-torpilles, fuite vers l’Angleterre. Ne voulant pas être volontaire du Général, je suis transporté dans un bateau anglais vers Casablanca. Pendant la traversée survient le drame de Mers-el-Kébir. A l’arrivée à Casablanca la Marine nationale, restée fidèle à Vichy, pointe ses canons sur le bateau anglais croyant au débarquement du Général De Gaulle. Le drame est évité et nous sommes transférés de Casablanca à Bizerte en Tunisie puis à Carouba, base aéronavale sous protection italienne ? Après six mois je suis démobilisé à Toulon » ; Cette guerre donnera une direction définitive à sa vie ; en effet dès les premières attaques allemandes à Cherbourg, sur le point de fuir vers l’Angleterre et de partager pendant cinq ans le sort de son unité. Il est le témoin, dit-il, de la destruction de la ville. Pris d’une terrible peur, il fait le vœu, s’il survit, de devenir missionnaire.
Après la démobilisation, il séjourne à Langonnet chez les pères du Saint-Esprit puis il part à Mortain rejoindre Monseigneur Lefèbvre (fondateur du mouvement intégriste français) auprès duquel il passera un an. Constatant sa passion pour le dessin celui-ci lui « ordonne » de suivre sa vocation d’artiste"".



 andré Even
 andré even
André EVEN (1918-1996), "Thonier sous voile", huile sur toile signée en bas à droite, 30 x 40 cm









samedi, mai 03, 2014

tambour troupe de marine

 vente de Maîtres BLANCHY & LACOMBE  136 quai des Chartrons   33300 Bordeaux

un tambour des troupes de Marine - complet avec ses baguettes et son baudrier. Très bon état H. 29 cm Diamètre 42 cm





troupes  de marine