Antiquaire de marine

Antiquaire de marine
antiquités de marine

vendredi, octobre 02, 2009

attaque du site

Le site http://peintres-officiels-de-la-marine.com fait l'objet d'une attaque en régle d'un des deux sites qui se déclarent "officiels".
Effacement systématique des liens sur Wikipédia.
mise en place d'un robotext sur Google pour en interdire le référencement etc....

Pourquoi une telle attitude?
parce qu'un site en " .com " une gallerie ne mérite pas de rivaliser avec un site qui se dit "officiel"

Une galerie fait du commerce, les peintres peignent pour la vente dans les salons ou les galeries,c'est le public qui achète les oeuvres, c'est le commerce qui permet aux artistes de vivre et de peindre; pourtant ignorant ce fait, pour des fonctionnaires cela est péjoratif, un site commercial ne peut que dire des bettises ,il ne doit penser qu'à l'argent, au gain,il faut donc qu'il figure en dernière place sur les moteurs de recherche ..
si un internaute tape sur "Google" peintre officiel de la marine" il doit avoir la bonne parole d' un site officiel! et surtout pas trouver en première place un site en .com

3 commentaires:

vincent Manigot a dit…

monsieur,
Vous savez bien que cela se passe de la même façon en recherche archéologique sous-marine,un amateur passioné ,qui travaille sur une épave depuis longue date,qui fait des recherches en archive,qui passe des heures à lire et relire des textes d'époque, s'appelle un "pilleur d'épaves" s'il ne fait pas partie de l'institution!!!

vivien charles a dit…

Il faut savoir qu'au U.S.A cela n'est pas pareil,il n'y a pas le même dédain pour les gens qui vivent sans l'aide de subventions ou de l'Etat ,donc en définitive de l'argent des méprisables commerçants

une galerie de tableau a dit…

monsieur,
Courage,ne faites pas attention ,de plus vous utilisez vos propres photos,toute votre iconographie est faites par vous, cest loin d'etre le cas pour les sites qui se disent officiels, eux utilisent des photographes payés par nous les contribuables.
surtout ne vous laissez pas abattre.
bien cordialement