Antiquaire de marine

Antiquaire de marine
antiquités de marine

lundi, septembre 29, 2008

Chine maritime par les peintres


Ajouter une légende
Jonque huile sur toile du XIXém siècle de 22x29cm
Les légations des nations à Hong Kong


les légations en Chine Aquarelle chinoise
estampe maritime chinoise
estampe maritime chinoise
estampe maritime chinoise
deux huiles sur toile " école de Canton " vers 1860
Grasles estampes,dessins,etc...chinois sont tres nombreux
Les Jonques sont des bâteaux à voile chargés du transport de marchandises, sur les fleuves et mers de Chine ; il en existe une grande variété :- Les jonques de rivière- Les jonques à poupe et proue recourbées- Les jonques articulées du grand canal - Les jonques côtières- Les jonques des mers Une grande jonque chinoise peut embarquer jusqu'à 700 personnes.avec ces jonques, la Chine mena de nombreuses expéditions maritimes vers l'Inde et jusqu'au golfe d'Arabie Elles transportaient de la pocelaine du thé,et des terre-cuites......
http://www.tao-yin.com/beaux-arts/jonques_chinoises.htm
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jonque









Ajouter une légende
photographie ancienne d'une Jonque chinoise
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/befeo_0336-1519_1952_num_46_1_5166
http://www.dailymotion.com/video/xc0ndi_chine-la-grande-aventure-maritime-d_news





http://www.tao-yin.com/beaux-arts/jonques_chinoises.htm

http://www.mandragore2.net/dico/lexique2/lexique2.php?page=jonque

une jonque est un bateau traditionnel d'Asie, à coque compartimentée et à voiles aux « trois quarts » entièrement lattées « flottantes » et à amure glissante ou réversible.
Par extension, jonque désigne le gréement typique de ces voiliers.
On trouve à la fin du xvie siècle les graphies ioncque, iuncque, et ionco, respectivement dans des traductions de textes italien, espagnol et néerlandais. Les trois mentions dérivent du portugais jonco attesté au xive siècle, qui dérive lui-même du malais djong
Il n'y a donc pas de lien avec l'anglais où l'équivalent junk est homographe et homophone d'un adjectif dépréciatif.
En chinois, les appellations qui auraient pu être à l'origine du terme sont très peu employées. Inversement les statistiques des Douanes impériales chinoises utilisent environ un millier de termes pour désigner les différents types de jonques de mer et de rivières

Un gréement de jonque est composé d'une ou plusieurs voiles entièrement lattées et « compensées ».
Compensée, car la voile est à côté du mât et dépasse légèrement en avant de celui-ci. C'est comme un gouvernail compensé avec une partie en avant de son axe. Ce qui distingue le gréement de jonque des gréements occidentaux est l'utilisation de lattes relativement lourdes sur toute la longueur de la toile, la divisant ainsi en panneaux. Ces lattes (généralement en bambous), qui sont tenues au mât, raidissent la voile, tiennent sa forme et encaissent les efforts sur la voile. Chaque latte a sa propre écoute. L'orientation de la voile est maintenue par un réseau d'écoutes relié à une écoute principale.
Avec tous ces renforts, la toile n'est jamais lourdement sollicitée, en faisant une voile très fiable et durable.

 « Le gouvernail est, comme la quille, percé de trous en losange, et son safran passe dans une entaille qui sépare l'arrière en deux, en laissant entrer l'eau dans une chambre calfatée d'où elle ne peut se répandre dans l'intérieur du navire ; sa fusée longue et ronde tourne dans deux étambrais et dépasse, de beaucoup, le navire ; aussi le gouvernail peut il se rentrer lorsqu'on est au mouillage, à l'aide d'un guindeau qui le soulève. »

Le sampan (chinois 三板 sānbǎn "trois bords") est un bateau chinois à fond plat, à voile unique, servant aussi d'habitation. Il est utilisé principalement en Asie du Sud-Est pour le cabotage.
 Les Jonques 戎克 sont des bâteaux à voile chargés du transport de marchandises, sur les fleuves et mers de Chine ; il en existe une grande variété : - Les jonques de rivière - Les jonques à poupe et proue recourbées - Les jonques articulées du grand canal - Les jonques côtières - Les jonques des mers Une grande jonque chinoise peut embarquer jusqu'à 700 personnes. Elles pullulent depuis des siècles sur les mers et fleuves chinois, notamment autour des ports de Fuzhou, Wenzhou, Canton et Quanzhou. Grâce à ces bateaux, munis d'un gourvernail et d'une ancre, la Chine mène de nombreuses expéditions maritimes vers l'Inde et jusqu'au golfe d'Arabie. Elles portent à leur bord de la porcelaine et du thé notamment, ce qui fera pendant des siècles le fortune de l'empire du milieu.
 Lire plus sur : http://www.chine-informations.com/guide/jonques-chinoises_2447.html

 http://www.mandragore2.net/jonques/jonques.php?p=photos





























jonque





























Aucun commentaire: