jeudi, juin 25, 2015

mercredi, juin 24, 2015

pierre d'aimant

« la pierre d'aimant est la pierre angulaire, la semence même d'où nait la découverte." 





http://historic-marine-france.com/navigation-et-estime/l_estime.html

vente-marine


Vente  Marine & Sciences  20 et 23 juin 2015.  à Drouot  Paris
ETUDE À PARIS
39, rue Molitor, 75016, Paris
Tél : 01 42 24 72 22
Fax: 01 42 24 77 11





http://historic-marine-france.com/drouot/dumousset.htm

HERVIGO Gustave.

Hervigo gustave  1896_1933  nommé peintre officiel de la marine en 1963.




Gustave HERVIGO (1896 - 1993) Au bord du fleuve à Bangui, 1954. Gouache signée et datée en bas à droite. 39 x 53,5 cm.  400euros                                                                                                                                                          

dimanche, juin 14, 2015

Davoy georges f et Costa emmanuel


Georges F. DAVOY (XX°), (officier de Marine et peintre), Portrait d'un bâtiment de guerre français. Aquarelle et crayon, SBD. 25 x 32 cm. Dédicacé et daté 1943 au dos.
 





   Ce n'est pas de la "grande peinture" mais il était officier de marine!  





   Emmanuel COSTA (1833-1921) Cuirassé anglais en Méditerranée, lavis d'encre SBD daté janvier 1919, 12 x 18 cm.
                   

la marine du japon- marine impériale japonaise


Casquette d’officier de la marine impériale japonaise. En drap bleu, bandeau en mohair , insigne en cannetille dorée


Pendule de bord de la marine japonaise. Fabrication « Seikosha Tokyo Japan », boitier en métal, peinture noire à 90%, le cadran est complet avec ses aiguilles ses inscriptions numériques. La clé de remontage est absente.

vendredi, juin 12, 2015

ASTROLABE

Copie exacte d'un astrolabe de mer ibérique de la fin du XVIe siècle aujourd'hui conservé au Royal Museums, Greenwich, début XXe siècle Bronze. D. 17.8cm ; Ep. 17mm ; poids 2.27kg. L'original de cette copie fut retrouvé en 1845 à l'Île de Valencia sur la cote sud-ouest d'Irlande. Apparemment jamais terminé (manque de chiffres et marques de fabrication) il peut être de fabrication soit espagnole, soit portugaise. Une autre copie, identique avec celle-ci, se trouve dans les collections du Musée d'Histoire des Sciences à Oxford depuis avant 1930.  
Estimation 3 000 € - 4 000 €

                                   

montre chronomètre de marine

Chronomètre de marine de 2 jours de réserve de marche signé sur le cadran 'Andr[eas] Hohwu Amsterdam, N° 225', fin des années 1840. Cadran argenté, chiffres romains pour les heures, arabes pour les secondes à 6 heures, indicateur de réserve de marche (56 heures) à 12 heures, aiguilles en or ; mouvement en laiton doré avec décor par rotation de l'outil, fusée avec chaîne, échappement à détente de type Earnshaw, balancier compensé à deux bras avec quatorze vis de réglage, spiral cylindrique en acier bleui, piliers cylindriques ; boîtier en laiton, suspension à la cardan dans un coffret en acajou, pièce de blocage du mouvement, charnières, et serrure en laiton, couvercle d'inspection à charnière. Etiquette imprimée concernant l'état de l'instrument depuis 1848 et son attribution au frégate Prins van Oranje collée à l'intérieur du couvercle. Etiquettes de J. Sewill, 61 South Castle Street, Liverpool, P. Herrebrecht, opticien Dunkerque, et de Hebert, horloger, 2 Grande rue Dieppe, collées à l'intérieur du coffret. Avec sa clé d'origine. A nettoyer. D du cadran 8.5cm ; coffret 16c x 16cm x 17cm. Né à Grasten (Schleswig), proche de la frontière entre le Danemark et l'Allemagne, fils de l'horloger Thomas Hohwü, Andreas travaille avec son père et avec J. H. Kessels à Altona avant de partir, sur la recommandation de H. C. Schumacher, Directeur de l'observatoire d'Altona, travailler chez Louis Breguet en 1834. Six années après, Hohwü s'installe à Amsterdam où il se spécialise dans l'horlogerie de haute précision. Il est particulièrement connu pour ses régulateurs astronomiques. Il fut naturalisé néerlandais en 1869 et compte parmi les plus doués des horlogers de son pays d'adoption au XIXe siècle.  Estimation 6 000 € - 7 000 €

     
                       









BREGUET - Chronomètre de marine en coffret. Le chronomètre est identifié sous le numéro 4884, son mouvement est à deux barillets. Le balancier bimétallique acier/laiton à deux bras avec huit poids de compensation mobiles, l échappement monté sur un porte échappement est à détente avec spiral cylindrique. Le cadran argenté mat comporte, à midi, le cadran des heures (en chiffres romains) et des minutes (en chiffres arabes), à six heures, le cadran des minutes (en chiffres arabes). Les aiguilles « Breguet » sont, comme il se doit, en acier bleui. Il est marqué à six heures « Breguet Neveu Cie N°4884 » et à 12 heures «Dépôt de la Marine ». Le coffret est en acajou de cuba verni et est muni de deux poignées latérales en laiton de transport. Sur le couvercle un guichet à glissière permet de lire l heure sans avoir à l ouvrir et ceci afin d éviter les brusques écarts de température et donc la dilatation ou la contraction des métaux. Dans le guichet en face externe est insérée une plaque en laiton sur laquelle est gravée « N°4884 ». Solidaires du coffret, les cardans sont en laiton. Le système en laiton de blocage du chronomètre en position de transport est dans le coin inférieur droit. Un logement permet de stocker la clef de remontage à cliquet. La clef est frappée du N°4884. Diamètre du chronomètre : 9,5 cm. Dimensions du coffret : Haut 16 cm, larg 20 cm, prof : 17 cm. Le mouvement semble bloqué. Note : En juin 2016, Monsieur Emmanuel Breguet, Vice Président de la Maison BREGUET, nous adressait un courrier dont il est extrait ce qui suit. Selon nos anciens livres, le numéro 4884 « Horloge Marine à deux barillets, avec échappement n° 173 » a été vendu au Ministère de la Marine le 29 mai 1844. La pièce est revenue chez nous pour entretien en 1849, 1854 et 1859; à chaque fois elle est mentionnée comme appartenant au Ministère de la Marine. Après 1859, nous perdons sa trace.... 12.000euros!            

Forges et chantiers de la méditerranée La Seyne


MARSEILLE LA SEYNE : 5 médailles en argent de la SOCIETE NOUVELLE DES FORGES ET CHANTIERS DE LA MEDIETERRANNEE par STERN à PARIS pour l'année 1855, diamètre : 4 cm, poids total : 180 g

http://historic-marine-france.com/plans/chantiers.htm